Franck-Yves Beauprez – Se réaligner avec les 6 niveaux logiques de Dilts

Comment se réaligner avec les 6 niveaux logiques de Dilts

 

 

Je suis Franck-Yves Beauprez, coach professionnel certifié auprès de l’ICF et maître praticien en hypnose ericksonienne. 

 

Avez-vous déjà ressenti ce sentiment étrange de ne pas être aligné ? 

D’être piégé, coincé dans une situation qui ne vous correspond pas ? 

Vous êtes vous déjà dit qu’il fallait que cela change ?

 

La difficulté dans ces situations est de pouvoir identifier quel est exactement le grain de sable qui perturbe votre mécanique. 

 

Si vous avez déjà suivi de nombreux conseils et constaté en vain que pourtant ce désalignement a persisté, c’est que bien souvent nous nous ciblons sur les effets indésirables plutôt que sur l’élément déclencheur. 

Alors que faire pour se recentrer efficacement ? Où et comment faut-il agir ?

 

Une des approches, utilisée à la fois dans le coaching professionnel et l’hypnose ericksonienne, se base sur les niveaux logiques décrits par Robert Dilts (issus des travaux de l’anthropologue Gregory Bateson).

Selon Robert Dilts, il existe 6 niveaux, agencés de façon hiérarchique, qui régissent nos choix, actions, et orientations. Le sentiment de désalignement apparaît dès lors que au moins l’un des niveaux n’est pas en cohérence avec les autres.

 

 

L’approche pour retrouver son alignement personnel avec ces 6 niveaux logiques se déroule selon 4 étapes :

 

  1. Décrire la situation actuelle et positionner chaque élément décrit dans son niveau de référence. Il est ici primordial de veiller à identifier et associer correctement les éléments des 6 niveaux.
  2. Identifier quel niveau, en les parcourant du 6ème au 1er, crée le désalignement perçu.
  3. Réaligner ce niveau “déclencheur”.
  4. Impacter les niveaux inférieurs des changements induits par le réalignement effectué.

 

Pour vous présenter ces 6 niveaux et les rendre plus concrets, je vous propose de parcourir le cas de Luc et de développer la première étape.

 

Luc est un quadragénaire qui vit une situation de malaise dans son activité professionnelle. Alors que “sur le papier” il est Directeur de Projet et a tout pour s’y épanouir, il ressent depuis quelques années, et de plus en plus, un malaise qui peut aller jusqu’au blocage complet, le laissant figé dans un mutisme destructeur. De ce fait, il doute de lui, ne se sent plus à sa place et envisage même de tout quitter pour ne plus avoir à faire face à cette incapacité.

Luc décrit alors une situation typique où ce désalignement se manifeste.

 

Étape 1 : Décrire

 

Niveau 1 – L’environnement

C’est le niveau des questions et Quand.

Ce premier niveau, va permettre la description de la situation dans son environnement de déclenchement.

Où et quand la situation à changer se produit elle ? Avec qui ?

 

Pour Luc, le cas typique se déroule lors de ses passages en comité de validation.

Ce passage en comité est l’aboutissement de nombreux mois de travail avec quelques uns de ses pairs, des experts et des intervenants extérieurs à l’entreprise.

C’est le moment où Luc vient présenter le dossier complet ainsi que les conclusions associées. Cette présentation se fait devant un collège de pairs (Luc précise : “plus jeunes que lui et tous bardés de diplômes”) et son supérieur hiérarchique. Ceux-ci doivent, à l’issue du comité, valider la qualité du travail effectué selon les critères de “l’excellence opérationnelle” et permettre ainsi la transmission de ce dossier aux équipes de mise en œuvre.

 

Niveau 2 – Le comportement

C’est le niveau du Quoi

Il positionne les actions et attitudes qui se sont produit dans l’environnement décrit au niveau précédent.

Qu’ai je fais à ce moment là ? Comment ai je agis, réagis ?

 

Luc a identifié qu’il va à ce comité avec les pieds de plombs. Il est extrêmement anxieux. Il prépare pourtant systématiquement une présentation détaillée de son dossier avec énormément de soin. Il la répète plusieurs fois devant sa glace tout en se chronométrant. Mais dès que quelqu’un l’interrompt et lui pose une question, il perd toute contenance, il bredouille et se perd dans des détails sans importance majeure. Il sent qu’il n’arrive pas à être convaincant. Il perd pied face aux questions. Et dans le pire des cas, il se fige. Dernièrement, il a même dû quitter le comité avant la fin. Son silence ayant amené le comité à lui conseiller de revenir lorsqu’il serait prêt.

 

Attention: Ce niveau présente la partie visible de la manifestation du désalignement. Il est alors fréquent de croire qu’il suffit d’agir sur ce niveau pour régler le problème. C’est là que nous trouvons les “conseils d’amis” tentés sans succès jusqu’à présent. Pour s’assurer de l’efficacité du plan de réalignement, il est primordial de mener l’étude sur la totalité des niveaux pour en cibler précisément le déclencheur.

 

Niveau 3 – La capacité, la compétence.

C’est le niveau du Comment.

Il permet d’identifier les ressources personnelles (acquises ou innées) qui sont utiles dans le contexte étudié.

Quelles compétences ont été utilisées ? Quel savoir-faire a été mis en œuvre dans cette situation ?

Comment m’y suis je pris au moment de faire face à cette situation ?

 

Luc a une grande capacité d’analyse. Il produit des dossiers complets où aucun détails n’est négligé et rien ne manque. Il a une facilité naturelle à prendre de la hauteur sur les sujets traités pour en tirer les éléments de synthèse essentiels. D’ordinaire il est plutôt à l’aise à l’oral, héritage des années de participation dans un club de théâtre où il connaissait toujours son texte parfaitement par cœur

 

Niveau 4 Les croyances et les valeurs.

Il répond aux questions Pourquoi et Pour Quoi.

Les croyances sont l’expression des permissions et limites que l’on se donne. 

Pourquoi cela se passe t il de cette façon ? Pourquoi faut-il le faire de cette façon ?

Les valeurs sont les bases d’évaluation de soi et du monde qui nous entoure sur lesquelles vont venir s’appuyer les croyances.

Pour quoi, pour quel but faites-vous cela ? Pour quelle valeur essentielle ?

 

A ce niveau, Luc révèle un haut niveau de recherche de la perfection. Il se reconnaît volontiers très exigeant avec lui-même. Il pense que “le diable de cache dans les détails” et que “il y a toujours moyen de faire mieux”.  De fait, il se dit que s’il a bien fait son dossier alors il doit obligatoirement savoir répondre à toutes les questions qu’on pourrait lui poser : « L’imprévu devrait avoir été prévu ! ».

Autre aspect qui apparaît, Luc considère la question de la légitimité à un poste professionnel comme un point non négociable. D’ailleurs il aimerait convaincre son fils de faire de longues études afin de mériter une bonne place sur le marché du travail. Luc avoue un sentiment d’imposture à occuper son poste, lui qui n’avait qu’un faible diplôme lorsqu’il a rejoint son entreprise 20 ans plus tôt. 

 

Niveau 5 – L’identité

Il répond à la question Qui suis-je ?

C’est le niveau de représentation des différents rôles que chacun tient dans la vie (privée, professionnelle, associative, …). C’est le lieu de sa propre cohérence, authentique et centrée. Celui qui porte les éléments de base de l’estime de soi.

 

Dans ce contexte professionnel, Luc est un quadragénaire avec un diplôme Bac+2 dans son domaine et qui, au fil de ses 20 ans d’expérience professionnelle, a progressé d’années en années dans cette même entreprise jusqu’à obtenir le poste de Directeur de Projet qu’il occupe aujourd’hui.

De son parcours professionnel, il se souvient de quelques dossiers, particulièrement mal engagés par ses collègues, sur lesquels son intervention en “mode pompier” avait permis d’éviter des catastrophes du fait de sa grande connaissance du fonctionnement de l’entreprise.

Dans l’entreprise Luc est identifié comme un grand professionnel, responsable et compétent.

 

Niveau 6 – Le sens

C’est le niveau du questionnement spirituel : De quel tout fais-je partie ?

Quel est le but de la participation à ce tout, pour soi, puis au delà de soi ?

 

Dans son contexte professionnel, Luc souhaite apporter son savoir-faire et son expérience pour permettre à son entreprise de progresser dans ses objectifs au service de ses clients.

 

 

 

 

 

Étape 2 : Identifier

Dans le principe des niveaux logiques, être aligné c’est être en cohérence au sein de chaque niveau et sur la transversalité de l’ensemble des niveaux.

Après ce premier travail d’introspection et de description de la situation, vient alors la seconde étape visant à identifier le niveau discordant le plus haut.

 

Luc convient qu’il est tout à fait à l’aise avec son appartenance à l’entreprise (niveau 6) et dans son rôle au sein de celle-ci (niveau 5).

C’est par contre au niveau des valeurs et croyances (niveau 4) qu’il commence à sentir que l’alignement décroche..

S’il confirme l’importance de ses valeurs d’engagement et de légitimité, il réalise que ses croyances selon lesquelles seule la perfection est digne de présentation et seul le diplôme justifie un poste élevé sont des croyances limitantes à revoir.

 

 

 

Étape 3 : Réaligner

Le travail de réalignement se fait sur le niveau déclencheur en veillant à rester aligné avec les niveaux supérieurs.

 

Dans ce cas, Luc va définir définir quels changements de croyances, quelles permissions, il doit s’accorder tout en restant en conformité avec ses valeurs, son identité et son adhésion à l’entreprise.

Il décide d’intégrer “le droit à l’erreur”, “nul n’est parfait” et “à l’impossible nul n’est tenu” dans sa valeur de perfection. De même, il élargit sa valeur de légitimité en y intégrant que, bien que le diplôme puisse représenter une importante porte d’entrée, l’expérience acquise et le vécu dans l’entreprise positionne, dans le concret, sa propre légitimité.

 

 

 

Étape 4 : Impacter

Une fois le réalignement placé sur le niveau déclencheur, il faut en décliner les effets sur les niveaux inférieurs.

 

Ici, après avoir calibré son nouveau cadre de croyances, Luc peut entamer la descente sur les niveaux inférieurs et déterminer pour chacun les ajustements induits par les nouvelles croyances et permissions qu’il s’est offert.

 

Au niveau 3, cela pourra passer par une meilleure utilisation de ses capacités ou l’acquisition de nouvelles. Afin d’asseoir la valeur de son expérience professionnelle, Luc décide de se lancer dans une démarche de VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Pour être plus à l’aise avec l’imprévu, Luc s’est aussi inscrit à des cours d’improvisations dans le club de théâtre de son village.  

 

Au niveau 2, Luc va adapter son comportement. Il prévoit de mettre en place un moment de relecture croisée de sa présentation avec un collègue quelques jours avant chaque comité afin d’anticiper les réactions. Lors de la présentation en comité, il notera toutes les questions émises et les repartira en 3 catégories : celles auxquelles il peut répondre de suite, celles dont la réponse sera donnée plus tard dans le déroulé de la présentation, et enfin celles qui mériteront plus de réflexion et sur lesquelles il pourra s’engager à apporter une réponse dans la semaine qui suit.

 

Enfin, au niveau 1, Luc devra juste s’assurer de disposer d’un paper board ou d’un tableau dans la salle de comité afin de pouvoir y noter les questions posées afin de n’en oublier aucune.

 

A l’issue de cette démarche selon les 6 niveaux logiques de Robert Dilts, Luc se sent désormais cohérent sur chacun des niveaux. Il prépare ses futurs comités détendu. Il n’évoque plus son “imposture” ni une envie de quitter cette entreprise dans laquelle il se sent bien.

 

En conclusion, soyez attentif aux ressentis de désalignement. Rester trop longtemps dans cette contradiction interne peut mener à la perte d’estime de soi, la dépression ou le burn out. 

Et surtout, soyez confiant, il n’est jamais trop tard pour reprendre en main son alignement.

 

 

 

 

Ce chemin, si vous le souhaitez, nous pouvons le faire ensemble lors de mes interventions au Centre Libéal.

 

Vous trouverez toutes les informations sur mes pratiques de coaching professionnel et d’hypnose ericksonienne sur mon site : https://www.fybeauprez.fr/

 

N’hésitez pas à prendre contact pour tout renseignement complémentaire !

 

Franck-Yves Beauprez

Tél : 07 86 71 13 91

Mail : contact@fybeauprez.fr

Laisser un commentaire