Stéphane Lambert – 5 outils pour procrastinateurs chroniques

La procrastination : 5 outils pour la combattre 

 

Je suis Stéphane Lambert, accélérateur de changement. Je suis un homme de 40 ans, passionné par la nature humaine. J’ai crée mon cabinet en 2016 et depuis je vis une aventure exceptionnelle à vos côtés. J’ai souhaité aujourd’hui vous parler d’un sujet que je rencontre souvent au cabinet … La procrastination.

 

La procrastination ce mot compliqué qui ne rapporte que 19 points au Scrabble. Cette chose incontrôlable telle un petit démon qui devient de plus en plus fort à chaque fois. Ce démon, je le connais bien. J’ai passé une grande partie de ma vie sous son contrôle. Selon Malcolm Gladwell, pour être expert de classe internationale dans un domaine, il faut 10 000 Heures de pratique. En partant de cette règle, je suis un super expert de renommée intergalactique.

Je ne peux plus compter le nombre d’heures passées sur Netflix a enchainé des séries bien assis dans mon canapé, à sortir avec les copains, en fait à tout faire sauf ce que l’on attendait de moi comme payer les factures en temps et en heure, rendre ce 236eme rapport essentiel à la survie de la société qui m’employait… Bref à procrastiner.

 

Je vous partage aujourd’hui les 5 méthodes ou astuces pour procrastinateurs chroniques.

 

1-      Eisenhower et sa matrice.

 

Pour arrêter de procrastiner, il faut en premier point savoir ce que l’on doit faire, ensuite dans quel ordre nous devons le faire. Pour cela, la matrice d’Eisenhower est simple. Listez tout ce que vous avez ou voulez faire lors de la semaine prochaine et classez-les ensuite dans un tableau comme celui-ci.

Puis faites les taches selon les cases, en commençant bien sûr par urgent et important et en finissant si le temps le permet par pas urgent et pas important.

 

 

 

2-      POMODORO

 

Maintenant que nous savons quoi faire, nous allons regarder comment le faire. La méthode Pomodoro permet de retrouver sa concentration.

Notre capacité d’attention est limitée, certaines estimations indiquent qu’un adulte moyen est capable de se concentrer environ 20 minutes sur une tâche précise, un peu plus si la tâche nous intéresse. Plus longtemps et notre esprit commence a papillonner sur d’autres choses et nous devenons distrait.

 

Nous allons donc travailler en cycle et pour cela nous utiliserons un minuteur. Les cycles de travail sont de 25 minutes puis 5 minutes de pause. Et tous les 4 cycles une pause plus longue.

Lors des pauses vous irez faire autre chose, méditer, prendre l’air, manger un fruit, des étirements… Si vous travaillez sur un ordinateur, je vous déconseille de rester devant un écran ou d’aller sur les réseaux sociaux lors de votre pause, mais de faire autre chose.

 

Schématiquement

 

                                      

Cycle 1 25 min – pause 5 min – cycle 2 25 min – Pause 5 min – cycle 3 25 min— pause 5 min — Cycle 4 25 min— pause 15 min

 

Lors de ces cycles, vous pouvez faire vos taches de la matrice.

 

3-      La Loi de Parkinson

Rien à voir avec la maladie, la loi de parkinson est un principe d’observation. Tout comme un gaz dans un espace, le gaz va prendre toute la place qui lui est dédiée. Le principe est le même avec une tâche, ou un travail.

La loi de Parkinson pose que tout travail augmente jusqu’à occuper entièrement le temps qui lui est affecté.

Si nous avons 3 mois pour rendre un rapport, nous utiliserons les 3 mois dans leur intégralité pour faire ce rapport même s’il ne fallait que 5 jours pour le faire.

Nous devons donc utiliser cette loi pour réduire les délais de manière cohérente.

Comme pour les impôts ou nous avons jusqu’au 15 pour payer et le 14 à 21 h nous faisons le chèque au risque de se tromper de jour et se retrouver hors délais.

 

4-      Le bruit blanc

Le bruit blanc selon certaines recherches permettrait d’augmenter la concentration de 66 %

De par sa régularité sonore. Un bruit blanc par exemple le bruit du train quand nous sommes dans le wagon nous avons ce bruit régulier, lorsque nous observons des personnes dans un wagon, nous pouvons remarquer qu’elles sont toutes concentrées sur la tâche qu’elles effectuent.

Le bruit blanc permet d’accéder à un état méditatif, voir hypnotique.

 

5- L’effet Zeigarnik

Cet effet désigne la tendance à garder en mémoire une tâche interrompue plutôt qu’une tâche terminée. Autrement dit, les tâches terminées peuvent être oubliées, mais les tâches inachevées restent en mémoire, en souvenir, en tension. 

Lorsque l’on s’engage dans la réalisation d’une tâche, la motivation d’achèvement se fait ressentir. Elle restera insatisfaite si la tâche est interrompue.

De fait, je vous conseille de réaliser vos tâches en une fois, autant que possible.

Et surtout de ne pas avoir trop de tâches en cours en même temps, car elles vous resteraient toutes en mémoire, telles des nuages gris flottant dans votre esprit.

 

Vous voilà paré, avec ces outils, à combattre ce démon.

 

Stéphane LAMBERT 

Tel : 06 24 15 24 62
E-mail : reboutherapie@gmail.com
Page Facebook :  “Stéphane Lambert thérapies” https://www.facebook.com/myguerisseur/

Site : http://www.myguerisseur.fr

Laisser un commentaire